Isolation exterieure en ravalement de façade

Écrit par les experts Ooreka

L'isolation extérieure d'une façade fait partie des opérations de protection comme le traitement anti graffiti.

Isolation extérieure : pour quoi faire ?

Le revêtement des logements neufs ou anciens, qu'ils soient en béton, parpaing, brique, béton cellulaire, bois, peut être dégradé et la maçonnerie hétérogène.

L'isolation thermique par l'extérieur permet de remettre en état assez rapidement les façades présentant de nombreuses pathologies.

Les problèmes d'humidité ne se résolvent pas seuls et ont tendance à empirer.

De même lorsqu'elles sont dégradées sur une grande surface, l'isolation extérieure est une solution « économique ». L'isolation thermique extérieure consiste à envelopper votre logement d'une couche isolante et décorative. L'isolant est placé sur la surface extérieure de votre logement, elle est perméable à la vapeur d'eau et prévient la condensation. Cette barrière vous protège du froid de l'hiver et de la chaleur de l'été.

Obligation légale en cas de ravalement

À compter du 1er janvier 2017, des travaux d'isolation thermique deviennent obligatoires dans le cadre des travaux de ravalement, de réfection de toitures, ou d'aménagement de locaux pour les rendre habitables (décret n° 2016-711 du 30 mai 2016).

Cette mesure s'applique aux logements, bureaux, établissements d'enseignement, hôtels et bâtiments commerciaux.

L'obligation d'isolation thermique par l'extérieur (ITE) ne s'applique qu'aux « ravalements importants » ( « tous les travaux de ravalement comprenant soit la réfection de l'enduit existant, soit le remplacement d'un parement existant ou la mise en place d'un nouveau parement, concernant au moins 50 % d'une paroi d'un bâtiment, hors ouvertures ») sur des façades constituées « à plus de 50 % » de « terre cuite, de béton, de ciment ou de métal » (décret n° 2017-919 du 9 mai 2017, applicable à compter du 1er juillet 2017).

Le texte prévoit cependant des dérogations :

  • en cas de risque pour le bâtiment ;
  • de conflit avec la législation (droit de l'urbanisme, sites patrimoniaux remarquables, monuments historiques,etc.) ;
  • de risque de dégradation de la qualité architecturale d'un bâtiment attesté par un architecte ;
  • en cas de non-rentabilité économique.

Avantages et inconvénients de l'isolation thermique extérieure

L'isolation thermique d'une maison par l'extérieur est un facteur important pour faire des économies d'énergie.

Avantages Inconvénients
  • Plus-value pour votre maison.
  • traitement des ponts thermiques.
  • Ne réduit pas l'espace intérieur.
  • Réduit votre consommation énergétique.
  • Réduit la sensation de froid en hiver mais aussi de la chaleur en été.
  • Réduit les risques de fissuration de votre maçonnerie.
  • Amortissement rapide par rapport à un ravalement classique.
  • Pas d'obligation de quitter le logement durant les travaux.
  • Difficulté de réalisation de l'isolation en cas de contrainte importante : nombre important d'ouvertures, balcon, modénatures, etc.
  • Modification importante de l'aspect de la maison.
  • Modification du système de récupération d'eau de pluie.
  • Si volets à battant, il faut revoir le système de fermeture.
  • Réduction de l'apport lumineux.
  • Sensible aux chocs.

Bon à savoir : l'article L152-5 du Code de l'urbanisme prévoit que l'autorité compétente peut faciliter l'obtention de l'autorisation administrative pour les travaux d'isolation, en dérogeant aux règles du PLU « relatives à l'emprise au sol, à la hauteur, à l'implantation et à l'aspect extérieur des constructions ».

Pose de l'isolation extérieure sur le support

L'isolation extérieure se présente ainsi, de l'intérieur vers l'extérieur :

  • support ;
  • isolant ;
  • enduit ;
  • armature ;
  • revêtement de finition.

Différents systèmes de pose existent :

  • par collage ;
  • par fixation mécanique ;
  • par calage ;
  • par chevillage.

Tableau des 3 systèmes les plus employés

Enduits minces ou hydrauliques Parement isolant / Vêtures ou éléments préfabriqués Enduits isolants
  • Enduit mince :
    • Généralement à base de polystyrène expansé.
    • Recouvert d'une armature en fibre de verre noyée dans un enduit.
    • Finition enduit.
    • Fixation collée ou mécanique.
  • Enduit hydraulique :
    • L'enduit hydraulique remplace l'enduit mince.
    • L'enduit est projeté sur la paroi.
  • Parement isolant :
    • Fixation de l'isolant :
      • polystyrène
      • laine de roche
      • laine de verre...
    • Pose de bardages ou ossatures sur la paroi.
    • Recouvrement avec un parement :
      • pierres
      • bois
      • ardoises
      • PVC...
    • Fixation mécanique.
  • Les vêtures sont directement assemblées en usine :
    • Isolant + plaque de parement.
    • Fixation mécanique.
  • Système le moins employé.
  • Ajout dans le mortier de matériaux isolant :
    • Vermiculite
    • Billes de polystyrène expansé...
  • Utilisé principalement en complément d'une isolation déjà en place.

Différentes finitions possibles

La pose de l'isolant faite, vous avez le choix des finitions :

  • les parements de type pâte de verre, céramiques, pierres, briques ;
  • les modénatures (ornements, moulures) ;
  • les enduits de finition.

Nous pouvons si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec un ou plusieurs spécialistes du ravalement de façade. Ils pourront vous proposer un devis gratuit et sans engagement.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Demander des devis

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Merci de préciser votre code postal.



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !