Sommaire

  • Caractéristiques du disque à déjointoyer
  • Utilisation du disque à déjointoyer
  • Achat d'un disque à déjointoyer

Au fil des ans, les joints d’une façade s’abîment, et il est important de les remplacer pour qu’ils conservent leurs fonctions décoratrice et protectrice. Pour les retirer, on peut utiliser différentes méthodes, par exemple, le déjointoiement à la massette et au burin, mais cela peut prendre un certain temps. En extérieur, certains peuvent être séduits par la solution du nettoyeur haute-pression, mais c'est difficilement utilisable en intérieur. La meilleure option consiste donc, sans aucun doute, à utiliser un disque à déjointoyer, surtout pour les joints en ciment servant à appareiller des blocs de béton.

Caractéristiques du disque à déjointoyer

Selon les fabricants et les revendeurs, on le trouve aussi sous le non de « disque à déjointer ».

Il s’agit d’un disque diamant à segments. L’épaisseur et la largeur des ces derniers sont variables en fonction de la taille des joints à retirer, mais aussi du matériau sur lequel on va l’utiliser. L'épaisseur est comprise entre 6,5 et 10 mm, et la hauteur est généralement de 6,5 mm. Le diamètre total du disque peut être de 115 ou de 125 mm.

Le disque diamant à segments est un disque extrêmement résistant et capable d’entamer n’importe quelle matière, y compris le béton. Son action ne consiste pas à couper, mais à user la surface avec laquelle il entre en contact.

Ce modèle, comme tous les disques diamants, se compose d’une partie centrale en acier et d’une partie extérieure en diamant : c’est cette zone qui va attaquer les joints pour les éliminer. Elle est toujours plus épaisse que la partie centrale, appelée aussi « jante ». Sur ce type de disque, la concentration en diamants est très élevée.

 

Utilisation du disque à déjointoyer

Montage sur une meuleuse

Le disque ne s’utilise pas seul, mais doit être monté sur un outil électroportatif, appelé « meuleuse » ou « disqueuse ». La segmentation des disques permet une coupe rapide, mais très nette ; cela n’est pas très important dans le cas de déjointage. Par contre, pour ne pas endommager les pierres ou le carrelage, la largeur des segments ne doit pas être supérieure à celle des joints.

Le disque est monté sur un axe relié au moteur et appelé « broche porte-outil. Une clé est fournie avec l’appareil, pour permettre de fixer ou de retirer le disque. Une touche située sur le haut de l’outil a pour fonction d’immobiliser la broche lors du démontage du disque. On ne doit utiliser cette touche qu'avec la meuleuse hors tension.

Précautions d’utilisation

Il est important de ne jamais utiliser un disque endommagé, car les risques de blessures sont importants.

Un disque à déjointoyer est usé lorsque toute la couche de diamant a disparu, et il est alors temps de le changer.

Pour le stockage des disques à déjointoyer, il est important de se référer aux indications du fabricant.

Achat d'un disque à déjointoyer

Vous en trouverez dans tous les magasins de bricolage et même sur les sites internet dédiés ou généralistes.

Un disque de ce type coûte relativement cher : il faut compter entre 150 et 250 € l’unité.

Ravalement de façade : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les obligations et démarches
  • Des conseils sur les matériaux, le nettoyage et la rénovation
Télécharger mon guide
Ravalement de façade

Aussi dans la rubrique :

Réalisation des travaux

Sommaire

À qui s'adresser pour un ravalement de façade ?

Entreprise ravalement : à qui s'adresser ?

Diagnostic de la façade

Décollement de peinture Décollement et fissure d'enduit façade Dégradation des joints de façade Les pathologies de façade Microfissure Pollution urbaine et biologique des façades Changement de couleur des façades Efflorescences

Préparation du chantier

Ravalement de façade et voisinage : droits et devoirs Préparation du ravalement Pose d'un échafaudage