Sommaire

L'enduit mince est un revêtement de façade peu épais, coloré, facile à appliquer. Relativement bon marché, il permet de combiner protection légère et décoration.

Les enduits minces : caractéristiques

Les enduits minces appartiennent à une classe particulière d'enduits. Ils sont très utilisés en isolation thermique par l’extérieur (ITE).

Qu’est-ce qu’un enduit ?

Un enduit est un revêtement de mur. Selon sa composition, il peut être utilisé en intérieur ou en extérieur. Historiquement, les enduits extérieurs étaient à base de mortier de ciment ou de chaux, mais les enduits industriels chimiques les ont remplacés.

En extérieur, les enduits sont principalement posés en façade. Ils servent à la protéger des impacts, à assurer l’imperméabilisation du mur et à le décorer. Ils servent également à rattraper les irrégularités de la maçonnerie traditionnelle.

Lorsque cet enduit est de très faible épaisseur (jusqu’à quelques millimètres), on parle d’enduit mince.

Qu’est-ce qu’un enduit mince ?

Il a renouvelé le genre des enduits extérieurs par sa facilité de pose et la très large gamme de couleurs disponibles. Parfois pas beaucoup plus épais qu’une peinture, il peut être utilisé directement sur le mur ou sur un isolant qui le recouvre.

Son épaisseur étant faible, il n’est pas vraiment possible de réaliser un décor à reliefs, qui est plus adapté aux enduits épais. Il nécessite un support très plan, car il n’est pas possible de marquer des différences importantes de niveau.

L’ensemble de ces caractéristiques en a fait un atout précieux des finitions sur isolant, dans le cas de l'ITE.

Les enduits minces sur isolant

Outre le fait de protéger l’isolant et le mur contre les intempéries, l’enduit mince participe également au fait de supprimer les ponts thermiques.

Le principe est simple : un isolant est fixé sur le mur extérieur, par fixation mécanique ou par collage. Un enduit vient ensuite sur l’isolant. Il peut être armé, c'est-à-dire qu'il contient une armature le rendant plus résistant. L’enduit mince vient soit directement sur l’isolant, soit en couche de finition sur l’enduit armé.

Lire l'article Ooreka

Conseils pour choisir et appliquer un enduit mince

L'esthétique que vous recherchez mais aussi le support vont être des critères importants dans le choix de votre enduit mince.

Le choix de l'enduit mince

Vous choisirez votre enduit pour sa compatibilité avec votre support, mais surtout selon sa couleur. Différentes marques proposent une gamme très étendue. Une fois la couleur choisie, demandez au façadier de réaliser un essai sur une petite surface de votre mur. Certains disposent également de nuanciers, fournis par les marques d'enduits, qui guideront votre choix. Attention aux couleurs trop foncées qui peuvent favoriser l'absorption du rayonnement solaire et donc le réchauffement du mur.

Si vous avez un mur extérieur en bois, vous ne pourrez pas utiliser tous les types d'enduits minces. Certains sont réservés aux panneaux bois-ciment ou aux panneaux de contreplaqué CTB-X. Dans tous les cas, le support doit avoir été nettoyé précautionneusement : les enduits minces nécessitent des supports sains, plans, propres et secs.

Lire l'article Ooreka

 

Les difficultés

Les raccords entre l’enduit mince sur isolant et les menuiseries ou la toiture doivent être traités avec soin, pour des raisons esthétiques, mais aussi pour satisfaire aux exigences de continuité de l’enveloppe extérieure, indispensable à la réalisation des objectifs fixés par la réglementation thermique. Ce traitement soigné permet d’éviter l’apparition de microfissures avec le temps.

Il n’est pas possible de réaliser des décors avec des reliefs importants en façade en utilisant cet enduit. Par contre, il existe des éléments à coller, recouvrables, qui peuvent être employés pour assurer cette fonction.

La pose de l’enduit nécessite de travailler dans des plages de températures comprises en général entre 10 et 30 °C. Au-dessus et en dessous de ces températures, il est parfois possible de réaliser un enduit, mais avec des contraintes particulières correspondant aux prescriptions du fabricant.

Les enduits minces ont besoin de gestes sûrs pendant l’application afin que le résultat soit au rendez-vous : c’est une affaire de spécialistes.

Les revêtements en plastique épais (RPE)

Très largement utilisés en construction neuve, les RPE sont des enduits minces organiques multisupports et prêts à l’emploi. Particulièrement imperméables, ils ne peuvent pas être posés sur des murs absorbant l’humidité par capillarité, car ils ne laissent pas le mur respirer.

Ils sont utilisés en respectant le mode d’emploi, notamment pour la pose et la température d’utilisation. Ils sont mélangés mécaniquement dans le seau qui les contient puis posés avec l’outil permettant d’obtenir la finition désirée : talochée avec une taloche en plastique, roulée avec un rouleau à enduire, écrasée avec une lisseuse inox.

Dans le cas d’une finition RPE sur un enduit, il faut bien sûr que l’enduit de support soit parfaitement sec avant de passer à l’enduit de finition. Il peut être reproché aux RPE de s’encrasser facilement, mais il existe maintenant des RPE contenant des produits comme le siloxane, une résine favorisant sa résistance aux salissures et son nettoyage.

Prix d’un enduit mince

Comptez de 30 à 50 € le m² HT, pose par un professionnel comprise (sur un support prêt à enduire).

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka
Ravalement de façade

Ravalement de façade : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les obligations et démarches
  • Des conseils sur les matériaux, le nettoyage et la rénovation
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Réalisation des travaux

Sommaire

À qui s'adresser pour un ravalement de façade ?

Entreprise ravalement : à qui s'adresser ?